Registration Dossier

Diss Factsheets

Ecotoxicological information

Toxicity to aquatic algae and cyanobacteria

Currently viewing:

Administrative data

Link to relevant study record(s)

Referenceopen allclose all

Endpoint:
toxicity to aquatic algae and cyanobacteria
Type of information:
read-across from supporting substance (structural analogue or surrogate)
Adequacy of study:
key study
Study period:
Pas applicable
Reliability:
2 (reliable with restrictions)
Rationale for reliability incl. deficiencies:
study well documented, meets generally accepted scientific principles, acceptable for assessment
Remarks:
Une approche par références croisée ("read-across") est ici utilisée en considérant les parties organiques et inorganiques de la substance à enregistrer
Justification for type of information:
Compte-tenu de sa solubilité dans l’eau d’environ 3.0 g/L, la substance à enregistrer: acétylacétonate de cobalt III (substance cible) se dissocie presque entièrement en espèces chargées en milieu aqueux (les deux substances sources): les anions organiques d’acétylacétone (aussi appelé 2,4-pentanedione) et les cations métalliques de cobalt trivalents (Co3+). La méthode d’évaluation de la toxicité à court terme de la substance à enregistrer envers les algues aquatiques peut donc être basée sur une approche par références croisées (« Read across »), en considérant l’écotoxicité de la partie organique et de la partie inorganique séparément dans un premier temps, et en conjonction par la suite pour l’évaluation finale.

Pour l’évaluation de la toxicité à court terme envers les algues aquatiques de la substance à enregistrer, la toxicité de sa partie organique (2,4-pentanedione) et de sa partie inorganique (Cobalt trivalent : Co3+) ont donc été prises en compte en considérant la substance à enregistrer comme un mélange composé de sa partie organique (2,4 pentanedione) et de sa partie inorganique (le cobalt). Etant donné que des données de toxicité à court terme envers les algues aquatique existent pour les 2 composants (2,4-pentanedione et cobalt) de ce mélange (acétylacétonate de cobalt III) et en vertu du règlement (CE) numéro 1272/2008 du parlement européen et du conseil relatif à la classification, à l'étiquetage et à l'emballage des substances et des mélanges (CLP regulation), section 4.1.3.5.2., la formule d’additivité peut donc être utilisée. L’estimation de la toxicité aquatique aigüe du mélange (acétylacétonate de cobalt III) est donc calculée à partir des valeurs de CL50 des composants à prendre en compte (2,4-pentanedione et cobalt III), à l'aide de la formule suivante:

∑Ci/LC50m = ∑ n Ci/CL50i

Dans laquelle :

Ci = concentration de composant i (pourcentage pondéral)
LC50m = CL50 de la fraction du mélange constituée de composants pour lesquels il existe des données d’essais
n = nombre de composant et i allant de 1 à n
CL50i = CL50 pour le composant i

La concentration de chacun des 2 composants dans le mélange a été calculée sur la base de leur contribution en masse. Pour ce faire, les masses moléculaires (MM) de l’acétylacétone (100.12 g/mole), du cobalt (58.93 g/mole) et de l’acétylacétonate de cobalt (359.28 g/mole) ont été utilisées. Ainsi, compte-tenu de la structure moléculaire de l’acétylacétone (C5H8O2) et de celle de l’acétylacétonate de cobalt (Co(C5H7O2)3), la concentration de chacun des 2 composants du mélange ont été calculée de la manière suivante :

- Concentration de l’acétylacétone dans le mélange : ((100.12 x 3)/359.28)*100 = 83.60%
- Concentration du fer dans le mélange : (58.93/359.28)*100 = 16.40%

Les données existantes sur la toxicité à court terme (inhibition de l’assimilation des cellules phytoplanctoniques) de l’acétylacétone (2,4-pentanedione) envers les algues indiquent une CL50 supérieure à 300 mg/L pour l’espèce Scenedesmus sp. Une valeur de CL50 est donc retenue dans ce cas, selon une approche du pire scénario. En ce qui concerne les données existantes sur la toxicité à court terme du Cobalt III envers les algues, aucune étude n'est disponible. Cependant, des données sur la toxicité à court terme (effets sur la biomasse) du Cobalt II envers les algues aquatiques existent et peuvent être ici utilisées. Une étude ou le cobalt II a été testé sous forme de chlorure de cobalt existe et indique une CL50 de 10.8 mg de Cobalt/L pour l’espèce Spirulina platensis. En appliquant la formule d’additivité décrite ci-dessus, cette approche par références croisées permet donc de calculer une concentration létale médiane (CL50) de 55.64 mg/L pour l’acétylacétonate de cobalt III envers les algues aquatiques.
Reason / purpose for cross-reference:
read-across source
Reason / purpose for cross-reference:
read-across source
Qualifier:
equivalent or similar to guideline
Guideline:
OECD Guideline 201 (Alga, Growth Inhibition Test)
GLP compliance:
not specified
Specific details on test material used for the study:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Analytical monitoring:
not specified
Remarks:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Details on sampling:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Vehicle:
no
Details on test solutions:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Test organisms (species):
other: Scenesdesmus sp. pour le test avec l'acétylacétone et Spirulina platensis pour le Cobalt divalenet
Details on test organisms:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Test type:
static
Water media type:
freshwater
Limit test:
no
Total exposure duration:
24 h
Remarks on exposure duration:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Post exposure observation period:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Hardness:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Test temperature:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
pH:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Dissolved oxygen:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Salinity:
Pas applicable
Conductivity:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Nominal and measured concentrations:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Details on test conditions:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Reference substance (positive control):
no
Key result
Duration:
24 h
Dose descriptor:
EC50
Effect conc.:
55.64 mg/L
Nominal / measured:
not specified
Conc. based on:
other: Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Basis for effect:
other: Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Remarks on result:
other: Se référer à la méthode de calcul de la CE50 de la substance à enregistrer suivant une approche par références croisées
Details on results:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Results with reference substance (positive control):
Pas applicable
Reported statistics and error estimates:
Se référer aux méthodes utilisées dans les études présentées pour chacune des 2 substances sources (acétylacétone et Cobalt II) relative à l'approche par références croisées.
Validity criteria fulfilled:
yes
Conclusions:
La substance à enregistrer (acétylacétonate de cobalt III) apparait comme nocive (CE50 estimée comprise entre 10 et 100 mg/L) pour les algues aquatiques dans les conditions de test utilisées.
Executive summary:

La toxicité à court terme de l'acétylacétonate de cobalt III envers les algues aquatiques été évaluée suivant une approche par références croisées ("read-across") issues des données de tests de toxicité aigüe de 24 heures (inhibition de l'assimilation des cellules phytoplanctoniques) envers l'espèce Scenedesmus sp. pour l'acétylacétone et des données d'un test de toxicité aigüe de 96h (biomasse) envers l'espèce Spirulina platensis pour le cobalt divalent (testé sous forme de chlorure de cobalt). Cette approche permet de calculer une concentration effective médiane (CE50) de 55.64 mg/L pour l'acétylacétonate de cobalt III envers les algues aquatiques.

Endpoint:
toxicity to aquatic algae and cyanobacteria
Type of information:
experimental study
Adequacy of study:
key study
Study period:
Jusqu'à 1985
Reliability:
2 (reliable with restrictions)
Rationale for reliability incl. deficiencies:
study well documented, meets generally accepted scientific principles, acceptable for assessment
Qualifier:
equivalent or similar to guideline
Guideline:
other: Inhibition de l'assimilation
GLP compliance:
not specified
Specific details on test material used for the study:
Non communiqués.
Analytical monitoring:
no
Details on sampling:
Pas applicable
Vehicle:
no
Details on test solutions:
Non disponible.
Test organisms (species):
Scenedesmus sp.
Details on test organisms:
Non disponible
Test type:
static
Water media type:
freshwater
Limit test:
no
Total exposure duration:
24 h
Remarks on exposure duration:
Aucune
Post exposure observation period:
Aucune
Hardness:
Non communiquée
Test temperature:
20 °C
pH:
Pas d'ajustement du pH
Dissolved oxygen:
Non communiqué
Salinity:
Non communiquée
Conductivity:
Non communiquée
Nominal and measured concentrations:
6 concentrations de la substance testées en duplicats.
Details on test conditions:
- Test conduit en milieu fermé.
- Effet mesuré: inhibition de l'assimilation des cellules phytoplanctoniques.
- Culture d'algue utilisée non stérile.
- Mesure de la production d'oxygène (O2)#
- Intensitè lumineuse pendant les tests: 3000 Lux
- Contrôles incubés à l'obscurité
Reference substance (positive control):
no
Key result
Duration:
24 h
Dose descriptor:
EC50
Effect conc.:
> 300 mg/L
Nominal / measured:
nominal
Conc. based on:
test mat.
Basis for effect:
other: Inhibition de l'assimilation par les cellules phytoplanctoniques.
Details on results:
Non disponible
Results with reference substance (positive control):
Pas applicable
Reported statistics and error estimates:
Non disponible
Validity criteria fulfilled:
yes
Conclusions:
La partie organique de la substance à enregistrer (2,4-pentanedione) n'apparait pas comme nocive (CE50 supérieure à 100 mg/L) pour la microalgue d'eau douce Scenedesmu sp. dans les conditions de test utilisées.
Executive summary:

La toxicité de la 2,4 -pentanedione envers l'espèce Scenedesmus sp. été évaluée par le biais d'un test de toxicité aigüe statique de 24h. Cet éssai indique une concentration efficace médiane ( CE50) supérieure à 300 mg/L, les concentrations de la substance étant nominales et l'effet observé étant basé sur l'inhibition de l'assimilation par les cellules phytoplanctoniques.

Endpoint:
toxicity to aquatic algae and cyanobacteria
Type of information:
experimental study
Adequacy of study:
key study
Study period:
Jusqu'à 1987
Reliability:
2 (reliable with restrictions)
Rationale for reliability incl. deficiencies:
study well documented, meets generally accepted scientific principles, acceptable for assessment
Qualifier:
equivalent or similar to guideline
Guideline:
OECD Guideline 201 (Alga, Growth Inhibition Test)
GLP compliance:
not specified
Specific details on test material used for the study:
Non disponible
Analytical monitoring:
not specified
Details on sampling:
Non disponible
Vehicle:
not specified
Details on test solutions:
Non disponible
Test organisms (species):
Spirulina platensis
Details on test organisms:
Non disponible
Test type:
static
Water media type:
freshwater
Limit test:
no
Total exposure duration:
96 h
Remarks on exposure duration:
Aucune
Post exposure observation period:
Aucune
Hardness:
Non disponible
Test temperature:
Non disponible
pH:
Non disponible
Dissolved oxygen:
Non disponible
Salinity:
Pas applicable
Conductivity:
Non disponible
Nominal and measured concentrations:
Non disponible
Details on test conditions:
Non disponible
Reference substance (positive control):
not specified
Key result
Duration:
96 h
Dose descriptor:
EC50
Effect conc.:
10.8 mg/L
Nominal / measured:
not specified
Conc. based on:
element
Basis for effect:
biomass
Details on results:
Non disponible
Results with reference substance (positive control):
Pas applicable
Reported statistics and error estimates:
Non disponible
Validity criteria fulfilled:
yes
Conclusions:
La partie inorganique de la substance à enregistrer (Cobalt divalent) apparait comme nocive (CE50 entre 10 et 100 mg/L) pour la microalgue d'eau douce Spirulina platensis dans les conditions de test utilisées.
Executive summary:

La toxicité du cobalt divalent envers l'espèce Spirulina platensis été évaluée par le biais d'un test de toxicité aigüe statique de 96h. Cet éssai indique une concentration efficace médiane (CE50) de 10.8 mg/L, les concentrations de la substance étant nominales et l'effet observé étant basé sur la biomasse.

Description of key information

Toxicité aigüe à court terme de l'acétylacétonate de cobalt II envers les algues aquatiques:

Compte-tenu de sa solubilité dans l’eau d’environ 3.0 g/L, la substance à enregistrer: acétylacétonate de cobalt III (substance cible) se dissocie presque entièrement en espèces chargées en milieu aqueux (les deux substances sources): les anions organiques d’acétylacétone (aussi appelé 2,4-pentanedione) et les cations métalliques de cobalt trivalents (Co3+). La méthode d’évaluation de la toxicité à court terme de la substance à enregistrer envers les algues aquatiques peut donc être basée sur une approche par références croisées (« Read across »), en considérant l’écotoxicité de la partie organique et de la partie inorganique séparément dans un premier temps, et en conjonction par la suite pour l’évaluation finale.  

Pour l’évaluation de la toxicité à court terme envers les algues aquatiques de la substance à enregistrer, la toxicité de sa partie organique (2,4-pentanedione) et de sa partie inorganique (Cobalt trivalent : Co3+) ont donc été prises en compte en considérant la substance à enregistrer comme un mélange composé de sa partie organique (2,4 pentanedione) et de sa partie inorganique (le cobalt). Etant donné que des données de toxicité à court terme envers les algues aquatique existent pour les 2 composants (2,4-pentanedione et cobalt) de ce mélange (acétylacétonate de cobalt III) et en vertu du règlement (CE) numéro 1272/2008 du parlement européen et du conseil relatif à la classification, à l'étiquetage et à l'emballage des substances et des mélanges (CLP regulation), section 4.1.3.5.2., la formule d’additivité peut donc être utilisée. L’estimation de la toxicité aquatique aigüe du mélange (acétylacétonate de cobalt III) est donc calculée à partir des valeurs de CL50 des composants à prendre en compte (2,4-pentanedione et cobalt III), à l'aide de la formule suivante:

∑Ci/LC50m = ∑ n Ci/CL50i

Dans laquelle :

Ci = concentration de composant i (pourcentage pondéral)

LC50m = CL50 de la fraction du mélange constituée de composants pour lesquels il existe des données d’essais

n = nombre de composant et i allant de 1 à n

CL50i = CL50 pour le composant i

La concentration de chacun des 2 composants dans le mélange a été calculée sur la base de leur contribution en masse. Pour ce faire, les masses moléculaires (MM) de l’acétylacétone (100.12 g/mole), du cobalt (58.93 g/mole) et de l’acétylacétonate de cobalt (359.28 g/mole) ont été utilisées. Ainsi, compte-tenu de la structure moléculaire de l’acétylacétone (C5H8O2) et de celle de l’acétylacétonate de cobalt (Co(C5H7O2)3), la concentration de chacun des 2 composants du mélange ont été calculée de la manière suivante :

-       Concentration de l’acétylacétone dans le mélange : ((100.12 x 3)/359.28)*100 = 83.60%

-       Concentration du fer dans le mélange : (58.93/359.28)*100 = 16.40%

Les données existantes sur la toxicité à court terme (inhibition de l’assimilation des cellules phytoplanctoniques) de l’acétylacétone (2,4-pentanedione) envers les algues indiquent une CL50 supérieure à 300 mg/L pour l’espèce Scenedesmus sp. Une valeur de CL50 est donc retenue dans ce cas, selon une approche du pire scénario. En ce qui concerne les données existantes sur la toxicité à court terme du Cobalt III envers les algues, aucune étude n'est disponible. Cependant, des données sur la toxicité à court terme (effets sur la biomasse) du Cobalt II envers les algues aquatiques existent et peuvent être ici utilisées. Une étude ou le cobalt II a été testé sous forme de chlorure de cobalt existe et indique une CL50 de 10.8 mg de Cobalt/L pour l’espèce Spirulina platensis. En appliquant la formule d’additivité décrite ci-dessus, cette approche par références croisées permet donc de calculer une concentration létale médiane (CL50) de 55.64 mg/L pour l’acétylacétonate de cobalt III envers les algues aquatiques.

Key value for chemical safety assessment

EC50 for freshwater algae:
55.64 mg/L

Additional information